Historique de la maladie

 

                 La classification la plus souvent utilisée de nos jours est celle de David Sillence qui, en 1979, a proposé de classer la maladie en fonction de quatre formes cliniques et héréditaires différentes; On dira donc que les formes d'ostéogenèse imparfaite sont très variables dans leur expression et leur sévérité.

Certaines formes de cette maladie peuvent être responsable de graves troubles de croissance mais l'évolution est différente selon les formes observées. En effet, par exemple, certains vont poser des problèmes de verticalisation et provoquer un nanisme sévère compliqué de déviation vertébrale et d'autres à l'inverse vont être relativement bénignes c'est à dire que les fractures vont être peu nombreuses et la croissance sera normale.

Parmi cette classification on peut donc trouver des maladies génétiques dues à un défaut de collagène affectant l'os, la peau, la dentine, les tendons et d'autres organes où le collagène est présent.

Commentaires (1)

1. Stéphanie 17/10/2010

J'aurai une question ou en est le point actuel de la recherche ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×